Plantes bien-être

Kinkéliba, la plante aux mille bienfaits

D’habitude je préfère parler des plantes que l’on peut trouver facilement ou cultiver soi-même sous nos climats. Aujourd’hui je dois faire une exception car j’ai découvert une plante extraordinaire et délicieuse sur les bons conseils d’une amie sénégalaise auprès de qui je me plaignais des douleurs liées au cycle menstruel. J’ai vraiment bien fait de lui en parler car elle m’a fait essayer le kinkéliba dont plus jamais je ne me passerai.

Kinkéliba : plante africaine du quotidien

Mais qu’est ce que le kinkeliba ? Il s’agit d’une plante originaire d’Afrique de l’Ouest. On la trouve dans les pays du Sahel : au Sénégal, au Mali, au Niger, au Burkina Faso et en Guinée. Elle est aussi présente en Sierra Leone, au Togo, en Côte d’Ivoire et au Soudan. Dans ces pays, c’est un remède connu et à portée de tous depuis des siècles. Et d’ailleurs plus qu’un remède, il sert de médecine préventive.

Au Sénégal par exemple, tout le monde boit du thé de kinkéliba, petits et grands, du matin au soir. Les rameaux ficelés sont présents dans toutes les cuisines. On utilise les feuilles trois fois, d’abord concentrées et de plus en plus claires.

kinkeliba infusion

En woloof, on dit sexaw, en malinké, c’est ngolobé, en bambara kokobé. On peut aussi l’appeler quinquiliba ou plus poétiquement tisane de longue vie. En tout cas, cette plante, pour peu qu’on la connaisse, ne laisse pas indifférent. Pour moi, c’est une plante de bien-être.

Approche botanique du Kinkéliba

Le nom scientifique du quinquéliba est Combretum micrathum. Cette plante appartient à la famille des combrétacées. Peu-être que cela ne vous dit rien et pourtant vous connaissez cette grande famille d’arbustes (350 espèces au total) car elle fait partie intégrante du décor des forêts de savane.

Le kinkéliba est un arbuste touffu aux extrémités volubiles pouvant se réunir en buisson et atteindre jusqu’à 5 mètres de haut. Ses feuilles ovales sont vert sombre, se terminent en pointe et sont entières et coriaces comme le laurier. Il produit de petites fleurs blanches en épis et des samares comme le frêne ou l’érable, c’est à dire des graines avec des ailes pour être mieux dispersé par le vent. J’aime ce niveau technique dans la nature 🙂

Kinkéliba dans le commerce : sous quelle forme l’acheter ?

Vous trouverez facilement des sachets d’infusion de kinkeliba mais cela implique que les feuilles sont complètement hachées. Il est toujours plus profitable de prendre la feuille de kinkeliba entière. Vous en trouverez aussi dans le commerce, c’est à privilégier. Parfois elles sont coupées, j’aime moins, je ne vois pas trop l’avantage et ça présente l’inconvénient d’une moins bonne conservation, forcement.

Cette plante existe également en poudre. C’est comme ça que je l’utilise en slow cosmétique cheveux pour fabriquer une eau de rincage ou un masque capillaire. Je vous en dis plus dans la suite de cet article. Pour l’instant c’est de tisane dont il est question.

Mais quelque soit la forme que vous allez choisir, je vous conseille vivement de mettre votre réserve à l’abri de la lumière et des rayons du soleil pour conserver intactes ses propriétés magiques. Moi, j’ai opté pour un pot teinté.

Où acheter kinkéliba en ligne :

Préparation d’une infusion de kinkéliba

Nous allons voir comment préparer le kinkeliba avec des feuilles entières. Pour moi, c’est la recette idéale pour connaitre des cycles menstruels sereins. Je bois une tasse toutes les 3 heures environ les jours où j’ai de vives douleurs de ventre et d’horribles crampes. Ça peut être pendant mes règles ou durant l’ovulation.

kinkeliba

Boire le kinkéliba les jours d’inconfort, c’est aussi une façon de se bichonner. On accepte ce coup de moins bien qui revient tous les mois et on en profite pour passer un moment cosy avec son infusion « don de la nature » à la main. Vous verrez qu’en plus elle est savoureuse, avec miel/sucre ou sans. Allumez une petite bougie et glissez-vous sous un plaid avec un bouquin. Effet décuplé 😉

Décoction vs infusion

En Afrique, il n’est pas question d’infusion mais de décoction dans les us et coutumes. La différence réside dans le mode opératoire et le vocabulaire est parfois trompeur.

Dans une casserole ou une théière qui va sur le feu, vous mettez l’équivalent de 3 mug d’eau et jetez une poignée de feuilles entières de kinkéliba. Faites chauffer et attendez que ça frémisse, laissez bouillir 3 minutes puis retirer du feu et attendez 20 minutes. Filtrez. C’est une décoction au sens stricte. Il s’agit de la façon de faire africaine, plus agressive pour les propriétés de la plante mais bien meilleure au goût. En général, on réserve la décoction aux parties les moins fragiles comme les racines, les tiges ou encore les écorces.

decoction kinkeliba

Sinon, vous faites chauffer de l’eau, une fois chaude vous la retirez du feu, vous mettez vos feuilles dans cet eau et vous attendez 10 minutes. C’est une infusion, méthode européenne. C’est un peu plus fade mais plus respectueux des propriétés de la plante en cas de feuilles et de fleurs.

Je vous propose ce compromis que j’ai tiré de l’ouvrage Secrets de plantes. Vous préparez une décoction, c’est à dire que vous mettez les feuilles dans l’eau froide et vous faites chauffer le tout. Quand ça frémit, vous attendez encore deux minutes. Puis vous retirer du feu et laisser infuser 10 minutes. Les auteurs de l’ouvrage recommande un cuillère à soupe de feuilles coupées par tasse.

Les mariages heureux du kinkéliba et d’autres plantes

Les clous de girofle et le gingembre sont surement les unions les plus heureuses de notre plante du jour.

Vous pouvez aussi varier vos tisanes de kinkéliba avec des zestes d’orange, de citron, des épluchures d’ananas ou des herbes aromatiques comme la menthe, la citronnelle ou le basilic.

Le nuage de lait est aussi une option très satisfaisante pour cette infusion. C’est d’ailleurs comme ça que ce boit le 2 et 3eme passage des feuilles en Afrique.

Pour ma part, je vais essayer d’en faire du sirop artisanal selon la recette de cet article. Ça doit être délicieux.

Composition du Kinkéliba

Cet arbuste présente une teneur en tanins, en tanins catéchiques, en bétaïne, en nitrate de potasse, en hétérosides, en choline, en polyphénols,  en tripertènes, en flavonoïdes et en combrétine. On note également que les feuilles contiennent du bêta-sitostérol, des acides-alcools et des acides aminés quaternaires.

Si l’on traduit tout ça, ça donne une liste de bienfaits et de vertus medicinales du kinkéliba qui justifie qu’il soit inscrit à la pharmacopée française depuis 1937. Etrangement, sa reconnaissance officielle fut plus tardive en Afrique. Mais qu’importe en fait, ce qui compte c’est son usage dans la médecine traditionnelle qui perdure depuis des siècles et sa reconnaissance populaire de plante à guérir.

La toxicité de cette plante selon les études menées est connue pour être quasiment nulle. Par principe de précaution, on la déconseille aux femmes enceintes ou allaitantes.

Les bienfaits du kinkéliba guérit-tout

Usage interne

On comprend mieux pourquoi elle se positionne comme remède à tout en Afrique et plus précisément remède pour le foie. On l’utilise d’ailleurs contre le diabète compte tenu de son rôle hépatique. Elle est aussi un moyen de lutte contre le paludisme.

Cette plante est anti-inflammatoire, antibactérienne, antioxydante, diurétique, cholagogue (facilite l’évacuation de la bile) et dépurative (purifie l’organisme). Son action la plus remarquable est sur la digestion qu’elle favorise en stimulant la contraction des muscles intestinaux.

Le kinkéliba posséderait aussi une action hypoglycémiante et des vertus amincissantes. Allié contre l’obésité, il est aussi recommandé pour accompagner jeûnes et diètes car elle est tonifiante pour l’organisme.

Ail noir 120 gélules de 595mg

Chez l’homme, il permettrait de réduire le cholestérol dans le sang et jouerait pour la prostate un rôle bénéfique. Les femmes l’utilisent contre les cystites et autres infections urinaires. Personnellement, je la trouve magique en cas de règles douloureuses.

Au Sénégal, il est d’usage de l’utiliser aussi contre l’anémie et la fièvre (fébrifuge).

Usage externe

Il est possible d’utiliser une décoction concentrée de feuilles de kinkéliba sur une brûlure ou une plaie afin d’accélérer la cicatrisation. Mélangé à un corps gras, on prépare aussi des onguents à appliquer sur des entorses ou des hématomes.

Le kinkéliba pour la beauté des cheveux

Le kinkéliba est une plante de choix pour la beauté de vos cheveux. Ce n’est pas parce qu’elle reste méconnue de l’industrie cosmétique qu’il faut la sous-estimer, au contraire. Il est possible de réaliser des soins embellisseur capillaire de slow cosmétique avec ce ingrédient multi-fonction.

Masque capillaire assainissant et fortifiant au kinkeliba en poudre

Il suffit de mélanger la poudre de Kinkéliba avec de l’eau jusqu’à l’obtention d’une pâte onctueuse à bien répartir sur le crâne et l’ensemble des cheveux. Ce masque assainit votre cuir chevelu. En plus, il fortifie et il hydrate la fibre capillaire, surtout sous forme de macérât huileux.

Pour plus de conseils sur les masques capillaires aux poudres de plantes, de la fabrication au rinçage en passant pas l’application, je vous renvoie à cet autre article de mon blog.

Rinçage brillance effet soyeux

Après un shampoing ou un lavage naturel, lorsque vos cheveux sont bien rincés, essorez-les bien et rincez les une dernière fois avec une décoction de kinkéliba comme eau de rincage. Pour celle-ci, utilisez par facilité des feuilles plutôt que de la poudre. C’est une bonne méthode pour parfaire un lavage en profondeur de votre chevelure et lui procurer brillance et toucher doux grâce à son action hydratante. Vous m’en direz des nouvelles 😉

Planter du kinkéliba

Si vous voulez essayer de cultiver du kinkéliba, moi je dis pourquoi pas ! Mais vous devez garder en tête que les propriétés d’une plante sont aussi dû à son climat et sa terre d’origine. Or la terre de cette plante exotique est aride.

D’ailleurs, en fonction de la provenance de vos feuilles de kinkéliba, vous pourrez notez des différences de saveur car en botanique, le terroir est un critère essentiel. Je ne parie pas cher sur des arbustes européens.

Mais pour tout vous dire, si j’avais trouvé des graines de kinkeliba, j’aurais tenté l’expérience mais j’ai fait chou blanc. Merci de me dire dans les commentaires ou en privé si vous réussissez à en trouver.

Pour aller plus loin

4 commentaires sur “Kinkéliba, la plante aux mille bienfaits

  1. Pouvez-vous m envoyer, par poste, qqs graines à semer en Algérie ( Afrique du nord, au nord du Niger er Mali)

Laisser un commentaire