Cuisine zéro déchet

Bouillon de légumes en poudre

La peau d’une tomate pelée, les feuilles du céleri qui restent sur le plan de travail, des herbes aromatiques fatiguées au fond du frigo… Aujourd’hui, je vous propose garder vos déchets verts pour les faire sécher et fabriquer facilement un bouillon de légumes sans additif et savoureux pour rehausser vos soupes, vos sauces, vos plats de riz ou de pâtes.

Bouillon de legumes maison

Ingrédients du bouillon de légumes maison

Quand je cuisine avec beaucoup de légumes, je les nettoie et les sèche bien afin de garder précieusement les épluchures. Je réserve tout particulièrement celles de la tomate, du céleri, du poireau et du navet. Pour compléter mon panel de goûts, j’ajoute systématiquement de l’ail, de l’oignon et des herbes aromatiques.

Mon aromatique préféré à cet effet, c’est la livèche. On l’appelle aussi ache des montagnes ou céleri perpétuel ou encore herbe à Maggi en référence au cube de la célèbre marque car elle en a l’odeur et le goût (bien qu’elle ne soit pas dans la liste des ingrédients). Si vous avez un espace extérieur, procurez vous des graines, il faut l’essayer !

Mais vous pouvez tout aussi bien mettre dans votre bouillon de la sarriette, du romarin, de l’origan ou de l’ail des ours. Sur le principe, on peut mettre toutes les herbes mais privilégiez plutôt celles qui conservent bien leur goût une fois séchées. La ciboulette et le persil par exemple sont des herbes bien meilleures fraiches alors que le thym est aussi bon sous les deux formes.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est carotte6.gif

Plus tard dans la recette, je vais ajouter du sel et du curcuma, cela n’a rien d’obligatoire. A vous de choisir votre bouillon déshydraté avec ou sans sel, de lui ajouter ou non des épices et lesquelles. Finalement, je ne vous livre pas tant une recette de bouillon de légumes qu’un savoir-faire. Toutes les combinaisons de saveurs sont permises et tous les essais bienvenus.

Vous l’aurez compris, vous pouvez adapter votre bouillon à votre régime alimentaire et mettre dedans les plantes que vous aimez et/ou qui vous font du bien, dont votre corps à besoin. Un bouillon, c’est un peu comme une infusion salée en somme, un remède d’herboriste.

Une fois que vous avez réuni les ingrédients de votre choix, je vous invite à mixer grossièrement toute votre verdure avec un robot, ou alors à la hacher au couteau. Une fois que ça ressemble à peu près à de la bouillie, on peut passer à la seconde étape.

Séchage des herbes et des épluchures

Placez votre mixture de légumes et d’herbes dans un grand plat ou sur une grande plaque de manière à ce que la couche soit assez fine et le séchage pas trop long. C’est à partir de là qu’il va falloir faire avec les moyens du bord ou selon vos préférences.

Recette bouillon de légumes
Légumes et herbes mixés avant séchage

Pour faire sécher votre verdure, vous devez trouver une source de chaleur assez importante mais sans dépasser les 80 degrés. Idéalement, il faut un déshydratateur, mais ce n’est pas du tout nécessaire. Ça peut se faire au dessus d’un radiateur l’hiver, dans une serre ou une voiture en plein soleil l’été et, quelques soit la saison, au four. Soit ce dernier peut se mettre à basse température et vous faites chauffer votre plaque pendant 4/5h à 60/70°, soit vous placez votre futur bouillon dans un four éteint encore chaud. Là par contre, il faudra vous y prendre en plusieurs fois. Vous pouvez aussi faire chauffer le four avec la porte entrouverte.

Quelque soit la solution choisie, n’oubliez pas de surveiller le séchage et de remuer vos épluchures mixées de temps en temps pour qu’elles sèchent bien de manière uniforme.

Dernier grain de sel et coup de mixeur

Vous reconnaitrez quand le mélange sera suffisamment sec. Déjà, il aura énormément réduit, et puis les morceaux d’épluchures seront cassants, prêts à être réduit en poudre. Et c’est d’ailleurs ce que vous allez faire, remixez le tout, dans un hachoir à légumes électrique par exemple, jusqu’à l’obtention d’une poudre. C’est à ce moment là que j’ajoute du curcuma et du sel gris, mais pas trop non plus, sinon ça devient du sel aromatisé.

Méthodes « petit à petit » pour un bouillon fait maison

Une autre technique consiste à ne pas faire en une mais en plusieurs fois votre recette de bouillon de légumes en poudre. Ça dépend de votre façon de cuisiner. Je me mets aux fourneaux en général pour la journée, j’ai donc plein d’épluchures d’un coup. En plus, j’ai un jardin pour compléter en herbes. Pour moi la quantité n’est vraiment pas un souci.

Ce n’est peut-être pas votre cas, vous cuisinez peut-être au jour le jour et obtenez des épluchures de manière un peu irrégulière et jamais en quantité. Auquel cas, dès que vous en avez, placez les quelque part pour les faire sécher, une fois sèches, réservez les dans une boite et faites ainsi pour chaque déchet. Passez au hachoir quand vous avez suffisamment de matière dans la boite.

Il est aussi possible de stoker au congélateur toutes vos épluchures jusqu’à ce que vous en ayez suffisamment pour faire un ou plusieurs pots de bouillon de légumes.

Mise en pot et conservation du bouillon en poudre

Et voilà, il ne vous reste plus qu’à trouver un joli bocal pour mettre votre bouillon de légumes en poudre. A présent, vous pouvez perdre l’habitude d’acheter des petits cubes de bouillon industriels qui sont souvent plein de mauvais ingrédients comme les exhausteurs de goût et autres additifs. Sans compter qu’ils génèrent beaucoup de déchets dans leurs petits emballages individuels, surtout les bouillons « Homestyle/style maison » (oui, oui, c’est bien leur nom) de Knorr dans des barquettes en plastique .

Bouillon de légumes déshydraté
Bouillon de légumes déshydraté prêt à l’emploi

C’est aussi un chouette petit présent à faire pour initier vos proches à cette pratique. Vous verrez que ce n’est pas juste pour limiter nos déchets et ressentir la satisfaction de fabriquer quelque chose, on y gagne aussi beaucoup au niveau du goût, c’est un vrai cadeau ! J’enfonce un peu des portes ouvertes, mais c’es toujours bien de le rappeler.

Notez enfin que la poudre de légumes déshydratés se conserve plusieurs mois si vous lui trouvez un contenant hermétique. Mais il y a fort à parier que vous aurez consommé tout votre bouillon bien avant.

D’autres recettes de bouillons de légumes maison

Je sais qu’il existe aussi d’autres méthodes et d’autres formes de bouillon à partir de nos déchets de légumes, je pense notamment au bouillon liquide pour lequel il faut laisser mijoter vos épluchures dans une casserole, comme une soupe en somme. Vous laissez réduire, puis vous filtrez. Comme le bouillon liquide se conserve très peu de temps, il est possible de le mettre dans des bacs à glaçons pour le conserver longtemps et l’utiliser au fur et à mesure.

J’ai aussi vu une recette de bouillon de légumes sous forme de pâte sur Dot-to-Dot que je n’ai pas encore testé. Allez voir, surtout si vous ne connaissez pas encore cette page. Et si vous essayez, partagez votre expérience s’il vous plait.

Si vous avez une autre recette à partager de bouillon de légumes, n’hésitez pas à la poster en commentaires, il y a des gens preneurs sur ce site !

2 commentaires sur “Bouillon de légumes en poudre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s