Cuisine zéro déchet

Huiles aromatisées à faire soi-même

Pour rehausser le goût des assaisonnements, sublimer un pesto ou un barbecue, les huiles aromatisées ont tout bon. Pour un peu, elles vous feraient voyager. La bonne nouvelle, c’est que c’est très facile d’en préparer à la maison, en suivant votre inspiration et quelques consignes de base.

Matériel et ingrédients pour préparer votre huile aromatisée

Equipez-vous d’une petite bouteille stérilisée (lavée puis ébouillantée 15 minutes et enfin séchée sur un linge propre, c’est une étape importante) avec un bouchon et d’une bonne huile d’olive ou de tournesol (bio)

A présent une multitude de possibilités s’offrent à vous pour composer vos recettes : thym, romarin, sarriette, estragon, ail, échalote, tomate, champignons, piment, ail des ours, citron, gingembre, grains de poivre noir, de coriandre, laurier, clous de girofle, vanille, truffe… A vous de composer votre propre huile en fonction de vos goûts et de ce que vous avez sous la main, dans les placards ou dans le jardin. Les idées de recettes ne devraient pas vous manquer.

Préparation huile aromatisé maison
La tomate est prête à l’emploi, les autres plantes (échalote, ail, ail des ours, thym et sarriette) devront être séchées, blanchies ou suries avant d’être mises dans l’huile à aromatiser

Utilisez des plantes propres et sèchées au préalable pour une bonne conservation et éviter certaines bactéries bien toxiques qui pourraient se développer si vous y mettiez des plantes fraiches comme une gousse d’ail (comme celle responsable du botulisme). Il est recommandé de faire surir cette dernière avant de la plonger dans l’huile (fermentation au sel).

L’autre solution pour mettre des gousses d’ail fraiches dans votre huile, est de conserver celle-ci au réfrigérateur, les bactéries ne pourront alors pas se développer. Mais il faut d’une part être vigilant et d’autre part supporter la texture figée de l’huile d’olive froide. Ça perd de son charme.

Pour faire sécher vos herbes, vous pouvez optez pour ces techniques : au dessus d’un radiateur l’hiver (à quelques dizaines de centimètres de distance), au soleil l’été (mais pas au contact direct de ses rayons), ou encore au four à 40°.

Si vous voulez mettre des herbes fraiches, c’est possible et c’est bien mieux pour certaines d’entre elles comme la coriandre ou le persil qui se prête moins au séchage que le thym ou le romarin par exemple. Il faut alors faire blanchir votre bouquet d’herbes quelques secondes (c’est à dire le plonger dans l’eau bouillante) et bien absorber toute l’humidité extérieure avant de le mettre en bouteille C’est important que les herbes soient sèches.

Préparation de l’huile aromatisée maison

Mettez ce qui vous inspire dans la bouteille en respectant les consignes ci-dessus concernant les plantes (c’est à dire séchées, blanchies ou suries mais jamais fraiches) et complétez avec l’huile de votre choix.

Huile aromatisée tomate, thym et ail
Huile aromatisée tomate, thym et ail

Les arômes doivent être complètement immergés dans l’huile.

Au minimum, vous devrez laisser macérer votre mélange 15 jours à l’abri de la lumière et de la chaleur pour profiter de son goût. Si vous avez la patience d’attendre 3 semaines, ce serait encore mieux.

Conservation des huiles aromatisés fait maison

Il est recommandé de consommer son huile maison assez rapidement s’il s’agit d’huile de tournesol (quelques mois). l’huile d’olive est plus stable, elle se conservera plus longtemps (2 ans max), mais ne trainez pas trop quand même. L’huile finira par rancir au contact de l’oxygène et les plantes par perdre de leur saveur.

Pour une meilleur conservation de vos huiles aromatisées, vous pouvez aussi les enrichir avec quelques gouttes de vitamine E (antioxydant naturel, elle freine le rancissement des huiles).

L’idéal pour ne pas se poser de questions est d’avoir deux bouteilles petit format : une en macération, une en consommation et d’alterner fréquemment. Avec ce système vous serez également moins contraint de devoir garder votre bouteille d’huile aromatisée à l’abri de la lumière comme il convient de la faire puisqu’elle est vite consommée. N’oubliez pas de bien laver et stérilisez vos contenant à chaque fois.

Huile aromatisée sarriette
Huile aromatisée à la sarriette

Petits trucs en plus à noter sur les bouteilles d’huiles aromatisées

Pour nettoyer une bouteille d’huile, notez que les cristaux de soude dilués dans l’eau chaude font des merveilles (ils transforment les graisses en savon). Un bon goupillon en plus et la tâche sera facile.

Attention au choc thermique lorsque vous allez nettoyer votre bouteille, si vous venez de l’ébouillanter et que vous la passez tout de suite sous l’eau froide, il y a un gros risque de fissure. Je le rajoute parce que je viens bêtement de perdre ma meilleure bouteille réservée à l’huile d’olive aromatisée de cette manière…

Une bouteille d’huile aromatisée, c’est aussi une jolie idée de cadeau, esthétique et gourmand, qui s’offre sans emballage superflu mais avec un belle étiquette pour indiquer la recette et la date.

Si cette idée vous plait, pensez également à faire du sel aromatisé sur le même principe : un ingrédient basique de qualité, des plantes comestibles séchées et de l’inspiration. Et contrairement à l’huile qui fait appel à votre patience, le sel aromatisé sera tout de suite prêt à l’emploi.

Publicités

Un commentaire sur “Huiles aromatisées à faire soi-même

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s