Cuisine zéro déchet

Des fleurs comestibles à cultiver et à déguster

Des fleurs comestibles, il en existe beaucoup. On va commencer par ces trois incontournables en la matière qui agrémenteront votre jardin, vos salades et vos conserves : l’ail des ours, la capucine et la bourrache. Pourquoi ce trio ? Déjà, ce sont des plantes très facile à faire pousser. Elles s’installent sans effort au jardin au fil des année. En plus, leurs fleurs sont vraiment jolies et leur saveur culinaire, unique. Enfin et surtout l’usage que vous pourrez faire de ces fleurs est multiple. Ce sont de plantes inspirantes, comme on les aime et ce n’est pas pour rien si elles sont emblématiques du jardin traditionnel.

L’ail des ours (Allium ursinum) : des feuilles et des fleurs comestibles

Comme le muguet auquel son feuillage ressemble beaucoup, l’ail des ours est idéal à faire pousser dans un coin ombragé de votre jardin. On le trouve généralement sous forme de bulbe pour une plantation à l’automne ou au printemps. Vous pouvez aussi trouver des graines.

Sinon vous pourrez en rencontrer en vous promenant dans les forêt et les sous-bois. Peut-être même pourriez-vous le sentir avant de le voir dans le endroits où l’ail des ours est particulièrement présent. C’est d’ailleurs grâce à son odeur que vous pourrez le distinguer du muguet qui lui est toxique.

fleurs à manger
Ail des ours ou ail sauvage

L’ail sauvage en cuisine

Les feuilles de l’ail des ours se mangent, notamment sous forme d’un délicieux pesto à l’ail des ours. Vous pouvez aussi les faire sécher et les émietter pour agrémenter les plats de son franc goût d’ail ou encore réaliser une huile ou un sel aromatisé. Les recettes à base d’ail des ours sont multiples : risotto, omelette, quiche, raviolis, salade… On récolte les feuilles avant la floraison, en mars/avril, en veillant à en laisser sur place pour que les bulbes puissent se régénérer et faire des fleurs.

Les fleurs de l’ail des ours sont également comestibles. Elles se récoltent en avril/ mai. Ces fleurs à manger peuvent se déguster crues, dans une salade ou préparées comme des cornichons dans du vinaigre. C’est très joli dans un bocal.

L’ail des ours en herboristerie

L’ail des ours a de nombreuses vertus médicinales, d’ailleurs son nom vient du fait que les ours en mangent à la sortie de l’hiver pour se purger. C’est une plante dépurative du printemps qui, comme l’ail, nettoie et assainit notre organisme. C’est aussi une des plantes les plus riche en vitamine C qui soit. A consommer sans modération.

La capucine (Tropaeolum majus) : fleur savoureuse et décorative

La capucine est une fleur comestible parfaite, simplissime à faire pousser en semis à partir de mars et très facile d’entretien. On en trouve des jaunes, des oranges, des rouges et des roses. Grimpante ou rampante, vous pouvez adapter sa taille à votre espace de culture, elle existe en petit et en grand modèles.

fleurs à manger

La capucine pousse toute seule et se ressème de même, c’est une qualité mais elle peut devenir un peu (beaucoup) envahissante si vous laissez trop de graines tomber.

Salade de fleurs comestibles de capucines

Alors, mangez-les et vous pourrez apprécié leur saveur légèrement poivrée ! Les graines se dégustent encore vertes à préparer dans du vinaigre comme des câpres. Dans la capucine tout est bon, vous pouvez aussi consommer ses fleurs, en forme d’entonnoir, et ses grandes feuilles rondes. L’une et l’autre se consomment en salade. C’est l’assurance d’une assiette colorée.

Les fleurs se mangent aussi salées, en beignets et les boutons floraux, comme les graines, sont à faire macérer dans du vinaigre. Là encore, la confection de bocaux sera des plus esthétiques.

Autres usages de la capucine

Et si vous ne les mangez pas toutes, vous pourrez en offrir à l’être aimé, c’est la fleur des déclarations d’amour.

Il est aussi possible de consommer la capucine en infusion (fleurs et feuilles), de préférence fraiche, car la capucine perd de son efficacité une fois séchée. Elle est particulièrement recommandée pour fluidifier les sécrétions bronchiques et en prévention des infections.

fleurs comestibles
Semis de capucines

A noter que la capucine attire les pucerons, on utilise cette plante pour les dévier des cultures du potager. C’est pour ça que je sème ma capucine dans de vieilles casseroles, comme ça, je peux déplace les pots en fonction de mes besoins. Si votre capucine devait en être trop infestée de pucerons, coupez les tiges les plus critiques et brûlez-les. Vous pouvez aussi vaporiser les bataillons de pucerons avec un mélange d’eau et savon noir.

La bourrache (Borago officinalis L.): jolie fleur bleue comestible :

Aussi facile que la capucine à faire pousser, il y a la bourrache. Elle aussi se sème au printemps, se récolte tout l’été et se ressème toute seule, aidée par les fourmis qui, friandes de ses graines, les transportent dans le jardin.

La bourrache dans l’assiette

La fleur de bourrache, au petit goût iodé d’huitre, se consomme crue, dans une salade qu’elle agrémente joliment. Ses jeunes feuilles, elles, goûtent légèrement le concombre et se mangent cuites, comme des épinards. Même ses branches se mangent. Vous trouverez facilement toutes sortes de recettes à la bourrache : soupe, omelette, quiche…

fleur comestible
Des fleurs comme des étoiles

Il convient de ne pas faire des orgies de bourrache non plus, vous pourriez subir des petits désagréments. En effet, la bourrache contient des alcaloïdes pyrrolizidiniques, toxiques pour le foie en cas d’ingestion en trop grande quantité.

Autres usages de la bourrache

Des graines de bourrache, on extrait de l’huile riche très riche en acides gras essentiels oméga 6. Cette huile est connue pour ses bienfaits sur la peau, les ongles et les cheveux.

La bourrache peut également se consommer en infusion. Riche en mucilage, elle apaise la toux, entre autres propriétés.

fleurs comestibles salade
Glaçons féeeriques

Vous pouvez aussi utiliser la jolie fleur étoilée de la bourrache qui varie du bleu au rose, pour décorer vos rafraichissements. Pour cela, il suffit de placer une petite fleur dans chaque case de votre bac à glaçons. Ça fonctionne avec toutes les fleurs comestibles, les herbes aromatiques, les fruits, tout ce qui est frais et joli.

Autre qualité de la bourrache, c’est une excellente plante mellifère très appréciée des abeilles mais repoussante pour les limaces et les pucerons. Rien que pour ça, on veut bien l’adopter au potager. A placer plutôt en périphérie pour qu’elle ne prenne pas trop la place à vos cultures mais qu’elle les protège efficacement.

plante mellifère
<3 <3 <3

Comment conserver des fleurs comestibles ?

Il n’y a pas de secret, les fleurs comestibles se consomment rapidement après leur cueillette, 4 jours maximum si elles sont bien conserver au frigo. Attention à ne pas les écraser.

Ail noir 120 gélules de 595mg

Si vous en avez beaucoup, faites les sécher à l’air libre. Une fois que vos fleurs à manger ne contiennent plus d’humidité, vous pouvez les conserver dans un bocal à l’abri de la lumière.

Où acheter des fleurs comestibles ?

Le plus simple, c’est encore de les faire pousser vous-mêmes mais il est aussi possible d’en acheter dans le commerce prêtes à la consommation.

Fraîches c’est encore assez rare, vous en trouverez chez un maraichers bio ou certains marchés. Séchées, c’est plus facile. A voir dans les herboristeries et les épiceries bio.

Le mot de la fin

Pour cet été, je me suis fixée deux objectifs en matière de fleurs comestibles. J’aimerais bien goûter à la fleur de souci, poivrée et piquante comme le radis parait-il. Et je voudrais ajouter des fleurs de menthe dans les salades de fruits.

J’espère que cet article vous aura donner envie de mettre des fleurs dans vos salades et d’en planter dans vos espaces verts. Si vous êtes gourmand de davantage de noms de fleurs comestibles, sachez qu’il existe une liste de 250 fleurs comestibles environ.

Notez que chez les herbes aromatiques, quasiment toutes les fleurs sont comestibles : c’est à dire les fleurs de basilic, les fleurs de menthe, les fleurs d’aneth, les fleurs de ciboulettes, celles du thym et du romarin et bien d’autres encore. Régalez-vous. Leurs goûts est voisin des feuilles qu’elles accompagnent.

Attention aux fleurs qui se ressemblent et aux différentes espèces d’un même genre. Toutes les fleurs ne sont pas comestibles et certaines sont très dangereuses. Je pense au muguet bien sur, à la colchique, au laurier-rose, à la ciguë… Cette dernière par exemple, on sait qu’elle est toxique et qu’elle a tué Socrate, mais qui est vraiment en mesure de la reconnaitre dans un jardin ? Soyez curieux donc, mais soyez surtout prudent !

5 commentaires sur “Des fleurs comestibles à cultiver et à déguster

  1. Je gouterai bien au fleurs de capucine et de bourrache. Tu en cultives dans ton jardin ? A quelle période s’effectue la récolte ?
    L’ail des ours, j’aime bien aussi mais je connais déjà

    1. Oui, j’en ai dans le jardin, elles reviennent toute seule chaque année. Maintenant ma bourrache est déjà en fleur, la capucine bientôt. Ensuite, on peut en récolter quand on veut, jusqu’au début de l’automne.

Laisser un commentaire